Aller directement au contenu principal
Est-ce qu’il
pourrait
s’agir du
TDAH?

Pensez-vous être atteint de TDAH? Est-ce que votre enfant, votre frère ou sœur ou encore l’un de vos parents en est atteint? Certaines des informations que vous venez de lire vous ont peut-être amené à vous poser la question : « Est-ce qu’il pourrait s’agir…? ». Il est peut-être temps de faire le point.

Autres affections et TDAH

Quand il pourrait s’agir d’un TDAH ou d’autre chose

De nombreux symptômes de TDAH chevauchent ceux d’autres affections, comme l'anxiété, le trouble bipolaire, la dépression et les problèmes de toxicomanie, pour n'en nommer que quelques-uns. Par exemple :

L’agitation
est fréquente dans les deux cas;
ANXIÉTÉ

L’élocution rapide
est fréquente dans les deux cas;
TROUBLE BIPOLAIRE

Le manque de concentration
est fréquent dans les deux cas;
DÉPRESSION

Un comportement impulsif
est courant dans les deux cas; PROBLÈME DE TOXICOMANIE

Cette liste n’est pas exhaustive. Veuillez discuter avec votre médecin ou votre professionnel de la santé mentale des critères diagnostiques complets pour chaque affection.

Lorsque ces types de symptômes communs sont présents, un médecin doit déterminer avec soin le trouble présent chez le patient. C’est ce qu’on appelle un diagnostic différentiel.

Si les deux affections sont présentes en même temps (p. ex., TDAH et dépression ensemble), elles sont appelées troubles comorbides.

La présence de ces autres troubles et symptômes qui sont communs au TDAH peut expliquer en partie le fait qu’une personne atteinte du TDAH n’ait pas reçu de diagnostic à ce jour.

Selon la littérature, la plupart des personnes atteintes de TDAH présentent également au moins un trouble comorbide.

  • Parmi les adultes atteints de TDAH, 85 % ont un trouble comorbide.
  • Parmi les enfants atteints de TDAH :
    • de 50 à 90 % ont au moins un trouble comorbide
    • environ la moitié souffrent d’au moins deux troubles comorbides

Les situations ou les événements qui créent un changement dans nos vies peuvent être extrêmement stressants et bouleversants. Ces périodes de stress accru peuvent aggraver les problèmes de santé mentale, y compris le TDAH et les comorbidités souvent associées.

Il est essentiel, pendant ces périodes, de prendre soin de vous-même et de rechercher un soutien supplémentaire en restant en contact avec votre famille et vos amis, ainsi qu’en parlant à votre médecin.