Aller directement au contenu principal
Est-ce qu’il
pourrait
s’agir du
TDAH?

Pensez-vous être atteint de TDAH? Est-ce que votre enfant, votre frère ou sœur ou encore l’un de vos parents en est atteint? Certaines des informations que vous venez de lire vous ont peut-être amené à vous poser la question : « Est-ce qu’il pourrait s’agir…? ». Il est peut-être temps de faire le point.

Stratégies d’adaptation pour les adolescents atteints de TDAH (et leurs aidants)

Aidez votre adolescent à prendre en main son TDAH

Il est important de se rappeler qu’au fur et à mesure que votre adolescent vieillit, il sera le seul responsable de la prise en charge de ses symptômes de TDAH. Il n’y a donc pas de meilleur moment pour l’habituer à s’exprimer en l’encourageant :

  • à vous dire et à dire à ses enseignants ce qu’il trouve utile pour gérer son TDAH.
  • à vous parler, à parler à ses enseignants et à tout autre adulte de ses sentiments et de ses préoccupations à propos de son TDAH.
  • à demander activement des précisions : s’il ne se souvient pas d’une instruction, il ne devrait pas simplement deviner, mais plutôt demander à son enseignant (ou à son patron) de la répéter.

Il est également temps pour lui de s’exercer à s’approprier les choses avec lesquelles vous l’avez peut-être aidé auparavant. Demandez-lui de :

  • dresser une liste de ce qu’il doit faire chaque jour, puis de mettre les tâches dans l’ordre, en barrant chaque tâche pendant qu’il la fait.
  • diviser les gros travaux et les tâches ardues en plus petites étapes et le récompenser au fur et à mesure qu’il en termine.
  • faire et de se concentrer sur une chose à la fois.
  • se laisser des rappels sur des bouts de papier où il les remarquera.
  • s’exercer à s’organiser : ranger les choses similaires ensemble.
  • se créer une routine quotidienne, qui comprend le lever et le coucher aux mêmes heures chaque jour.
  • faire du sommeil une priorité en développant de saines habitudes de sommeil dès maintenant.

Apprendre avec le TDAH : Gardez votre adolescent sur la bonne voie grâce à ces conseils

  • Installer un espace de travail sans distraction (éteindre le téléviseur, couper le son et cacher le téléphone, utiliser un casque d’écoute antibruit ou un bruit de fond, etc.).
  • Mettre un poste de travail debout pour y travailler ou un objet à manipuler si cela contribue à réduire les distractions.
  • Garder un calendrier de toutes les tâches et dates d’échéance à un seul endroit.
  • Établir la priorité de ses tâches, les diviser en segments et estimer la durée de chaque tâche, en incluant les pauses. (Ensuite, faire le suivi du temps que prend chacune d’elle pour pouvoir comparer et rendre les estimations plus précises.)
  • Prendre des pauses régulières et chronométrées pour faire de brefs étirements ou de l’exercice. S’assurer simplement d’utiliser une minuterie pour se remettre au travail à une heure définie.
  • Tenter de soumettre les devoirs en ligne plus tôt pour éviter de dépasser les délais.
  • Ne pas oublier de jouer (c.-à-d. s’amuser) un peu tous les jours et d’éviter de travailler jusqu’au coucher : relaxer avant de se coucher pour diminuer la probabilité d’insomnie, un problème courant dans le TDAH.
  • Poursuivre son traitement pour le TDAH, que l’apprentissage soit virtuel ou en classe.

Transition à l’âge adulte

  • Plus de 50 % des enfants et des adolescents ayant reçu un diagnostic de TDAH continuent de présenter des symptômes à l’âge adulte. Il est donc important que votre adolescent prenne des mesures et soit préparé.
  • Le TDAH fait partie de ce qu’ils sont, alors encouragez-les à ne pas se laisser atteindre par la stigmatisation et ne pas avoir de ressentiment et à assumer la responsabilité de la prise en charge du TDAH dans leur vie.
  • Ils doivent communiquer avec un médecin et respecter leur plan de traitement. Il est plus important que jamais de poursuivre un traitement médical, même pendant leurs jours de congé, et d’élaborer des stratégies organisationnelles (maintenant que la vie devient encore plus compliquée pour eux avec des responsabilités accrues).
  • Aidez-les à développer leurs compétences de vie avant qu’ils ne quittent la maison et qu’ils assument la responsabilité de l’établissement et de la gestion de leur propre routine.
  • Ils doivent être conscients des accommodements qui fonctionnent pour eux afin de pouvoir demander des accommodements comparables dans le milieu professionnel ou postsecondaire.
  • Encouragez-les à s’orienter vers une carrière qui les passionne; un intérêt personnel solide pour une activité ou un sujet est essentiel à la fois à leur concentration et à leur motivation.
  • Demandez-leur de se concentrer sur l’adoption d’un mode de vie sain : l’exercice, le sommeil et une bonne nutrition participent tous de façon significative à l’attention, la concentration, la mémoire, l’irritabilité et la maîtrise de l’humeur.
  • Soulignez l’importance de ne pas s’automédicamenter. Rappelez-leur que les adultes atteints de TDAH non traités sont plus susceptibles de présenter un risque de toxicomanie et de dépendance que les adultes non atteints de TDAH.

Saines habitudes de sommeil pour les adolescents atteints de TDAH

  • Respecter un horaire de sommeil régulier, même la fin de semaine.
  • Essayer d’éviter l’alcool, la caféine, la nicotine et les repas lourds avant le coucher, car ils peuvent nuire à un sommeil réparateur.
  • Une pièce fraîche, sombre et calme favorise un sommeil paisible.
  • Éviter le plus possible de regarder la télé et d’autres écrans émettant de la lumière tard dans la nuit.
  • Favoriser le sommeil la nuit. En faisant des siestes le jour, il peut être plus difficile de dormir profondément la nuit.
  • Faire de l’exercice tous les jours pour favoriser un meilleur sommeil, mais il faut éviter d’être actif trop près de l’heure du coucher (le corps a besoin de temps pour se détendre).
  • Dissocier sommeil et stress. Noter les inquiétudes pour pouvoir les mettre de côté jusqu’au lendemain matin.
  • Une application de méditation peut être un bon moyen pour aider à s’endormir et à se libérer l’esprit.

Troubles du sommeil associés au TDAH?

Les problèmes de sommeil liés au TDAH, comme la difficulté à s’endormir, sont fréquents. Certains médicaments utilisés pour traiter les symptômes du TDAH peuvent contribuer au problème.

Pourquoi vous devriez FAIRE QUELQUE CHOSE

Se faire une idée de vos options

Lorsque votre adolescent est atteint de TDAH, il est important de se renseigner sur les différentes options de traitement et sur les ressources disponibles pour trouver le plan de traitement qui lui convient le mieux.

Prendre des mesures pour élaborer un plan

Besoin de parler à votre médecin au sujet du TDAH?

Passez-vous en revue un plan de traitement actuel pour le TDAH ou s’agit-il de vos premières recherches en lien avec un diagnostic possible de TDAH? Nos guides de discussion avec le médecin peuvent vous aider à engager la conversation.

Guides de discussion avec le médecin
Répondre au questionnaire